Jenifer
Etude GraphoAstrologique

Par LUCIOLINE 2016
img
This is a scorpion! Jenifer Yael Dadouche Bartoli,chanteuse et porte-voix de l'émission "The Voice" est ici l'égérie du plus redoutable des signes d'eau. Soleil, lune, jupiter, vénus, mercure en Scorpion. De l'exceptionnel « qui met les poils » ! Les plus importantes s'agglutinent sur ce signe.
En queue et en tête de cette locomotive sont les deux maîtresses respectives de son signe solaire, c'est-à-dire mars et pluton qui vont encore une fois valoriser ce tempérament Scorpion.

Simple candidate ou cas d'école ? En réalité, et son écriture l'atteste, les puissants attributs de la « scorpionne » ascendant Sagittaire du 15 novembre 1982 sont sous la protection d'un signe de terre très discret…

Avant toute analyse et selon une simple observation, cette écriture interpelle par son équilibre, sa régularité et son esthétisme.

Il s'agit d'une écriture étroite, harmonieuse, égale, appuyée, épaisse, calligraphique, simple, claire, gracieuse, naturelle, nette, ordonnée, serrée, inclinée et hyperliée.

PUISSANCE DU SCORPION ET HYPERSENSIBILITÉ

Cette personnalité possède une énergie hors du commun ! Avec la lune et vénus en scorpion les réserves émotionnelles sont vécues intensément. Véritable passionnée à fleur de peau elle lutte pour contenir des tonnerres d'émotions ressentis dans différents domaines (amitié,amour,travail).L'ex petite amie de Pascal Obispo se montre jalouse comme un diable, ultra protectrice et méfiante au point de ne pas trouver de paix intérieure. Sa vie amoureuse est tourmentée et tumultueuse.

Jupiter, maître de l'ascendant est lui extrêmement puissant. Il agit comme une loupe sur le scorpion augmentant ainsi les ambitions, la détermination, l'endurance, l'autoritarisme et cette facheuse jalousie.

Jenifer est une battante mais n'est jamais agressive. Elle est incapable de brutalité ou de se braquer de façon frontale.
Une raison à ça ? Elle ne possède aucune opposition dans son ciel ; elle n'est pas à l'aise dans les situations conflictuelles.

Autre point important : Jenifer semble dissimuler ses angoisses et pensées profondes au travers de masques.
Goût du mensonge ? Non. Peur de sonder ses propres profondeurs.
Une authentique « scorpionne » n'est véritablement elle-même qu'au fond de son lit, à l'abri des regards et des jugements. Une petite sardine argentée dans des eaux insondables… «  paradis secret » est le nom de son septième opus.

Hypersensible introvertie maladive, elle se dépasse en s'infligeant une antidote : une vie d'artiste sous réseaux sociaux.

Son écriture introvertie et condensée est la preuve de cette nature repliée sur ses complexes.
Pluton, second maître du scorpion s'apparente au feu, celui qui provient des profondeurs et qui déstabilise les fondements.
Neptune en maison de la personnalité ne favorise pas la confiance en soi. D'ailleurs la niçoise déteste son prénom, ne parvient pas l'investir totalement.

L'espace largement envahi, sans aération du document nous indique à quel point la jeune femme se protège en dressant des barricades.
Les lettres « a » et « o » sont verrouillées, symboles de puissance de la vie psychique et sexuel. Il y a dans ce geste la peur de libérer ses sentiments.
Le fond d'angoisse est le propre du scorpion qui un être profond et complexe.

Le signe du scorpion transparaît dans cette écriture appuyée et inclinée. Elle désigne énergie psychique, grande aptitude à décider rapidement et sensualité forte. Cet esthétisme est féminin par son équilibre et ses rondeurs.
Son enthousiasme à toutes épreuves se lit dans son énergie, le décalage sur la droite de la ponctuation.
Le « V » élancé de « veut »est typique des gens autodidactes, volontaires et téméraires. La pente très accentuée de l'écriture dénote une hypersensibilité qui cause une grande faiblesse.

MAITRISE ET ENDURANCE

Pour Jenifer, tout est passion mais... loin d'être submergée par ses pulsions, elle maîtrise ses tourments intérieurs, ses angoisses personnelles au profit d'une stratégie et du goût du pouvoir.
Le côté plutonien est mêlé d'avidité (crochet souterrain du A majuscule de  « A très vite »). L'objectif est poursuivi sans relâche avec une volonté et une énergie à toutes épreuves.
Jenifer est instinctive, résolue, tenace et malgré une extrême timidité, elle parvient, grâce à sa détermination et quelques armes féminines secrètes, à s'imposer sans complaisance. La jeune femme maîtrise ses émotions et son image. Elle croit sans aucun doute en sa bonne étoile. Savez-vous que sa grand-mère corse a accepté que sa petite fille s'appelle Jennifer à condition de supprimer un « n » pour que son prénom compte Sept lettres et lui porte bonheur.

Son écriture révèle une intelligence légèrement supérieure et d'après sa description du genre « pratique » (harmonie, régularité des lettres, pression forte, débit régulier et rapide, tracé rectiligne, écriture ordonnée et égale). Jennifer est d'apparence calme et tranquille d’esprit.
On note : sens du devoir, fidélité, constance, persévérance, droiture, honnêteté et pondération. L'hyperliaison (elle écrit le mot sans lever le stylo) est la faculté d'enchaîner ses idées et d'être à l'aise avec tout ce qui relève du concret. C'est le même fil conducteur qui relie les pensées et les lettres alphabétiques. D'un point de vue positif, l'hyperliaison est signe de ténacité, de raisonnement qui ne s'en laisse pas compter, voire d'obstination pour arriver à son but coûte que coûte.
Bien que très esthétique cette façon systématique d'enchaîner les lettres et les mots pose question. En fait, la logique extrême serait de suivre son idée sans marquer d'arrêt dans la pensée. Tout excès comporte un revers qui donnerait ici naissance à la rumination mentale, sorte de fixité de la pensée, qui prend alors forme d’obsession mentale (entretenue souvent par une logique implacable). C'est le propre des écritures où la liaison des lettres n'offre aucune faille. Le perfectionnisme est développé sur un mode quasi obsessionnel.

Les premières lettres de ses mots, type «  très »,  « l'amour » « l'amitié », « un » sont à mettre en parallèle avec la planète Mars en signe de terre. Jenifer a nécessité de garder les pieds sur terre. Ces lettres ancrées sur la ligne extirpent leur force du sol, des racines. La jeune femme n'est pas une équilibriste mais une artiste en mode terrienne. N'oublions pas que pluton se sonde mais ne se saisit pas.

La signature gigantesque par rapport au corps du texte évoque un égo gonflé entrentenu par les exigences de son métier. Elle est énergique, ouverte aux autres par un »n » en forme de réceptacle.

UNE ARTISTE POPULAIRE

Plusieurs éléments du thème nous indiquent une sorte d'évidence que le destin de Jenifer est de vivre sous la lumière. Le soleil en secteur de l'amitié, en premier, fait de l'artiste un « animal » social. Elle est entourée de gens influents et ses amis sont sa famille.
Ajouté que lune, jupiter, mercure, vénus résident dans ce même secteur, elle possède toutes les cartes pour avoir une vie mondaine épanouissante, vitale pour elle.

C'est là que son ascendant sagittaire s'exprime au travers de son représentant jupiter. Ce signe a besoin d'originalité, de sortir de son milieu, de vivre ailleurs et autrement dans une autre communauté. A un degré du soleil il est tout puissant.

Le soleil encadré de vénus et jupiter est tout indiqué pour travailler avec passion dans un collectif.

Deuxième élément de popularité : balance en maison de la carrière. La balance excelle dans les relations publiques et les métiers d'art.

La Jolie Jenifer qui a mis toutes ses planètes dans le même panier est résolument une artiste de scène et tapis rouge. Pourtant quand sa révolution portera son nom elle engagera probablement sa notoriété pour des associations caritatives en se rendant plus active et déterminée que jamais pour atteindre... l' inaccessible étoile.

Notre Rédactrice

Publicités