Comment se manifeste l'amour ?

Par Christine Madec Décembre 2015
img
Précédemment, nous avons vu ce "qu'aimer veut dire", interrogeons nous maintenant sur les comportements dits "amoureux".

L'être humain n'est pas un animal solitaire. C'est un être essentiellement relationnel, qui a besoin pour vivre de communiquer avec ses semblables. Il tend vers l'autre pour trouver affection et compréhension et se sentir reconnu. "le regard de l'autre fait de moi quelqu'un" Sartre (l'être et le néant). Un être humain est un monde inconnu à découvrir dans lequel se côtoient passé/présent/futur, et qui exprime sa singularité dans les mimiques de son visage, dans les expressions de son corps, dans l'originalité de ses comportements. Il passe sa vie à essayer de se faire aimer, et quand il dit "je t'aime", il faut entendre la plupart du temps "aime moi".

Ce désir d'être aimé est une quête fondamentale de l'homme, même si on a du mal parfois à l'identifier pleinement car en matière d'amour on se raconte et on raconte souvent des histoires. Cette pulsion va le pousser à rechercher un(e) partenaire, donc un monde nouveau à déchiffrer, à apprivoiser, à respecter et à accompagner peut être un bout de chemin.

Pour se donner toutes les chances de réussir ce voyage vers l'autre, avec l'autre, il faut avoir pleinement confiance en soi, en l'autre, dans la vie. Ce qui nous motive c'est le désir, l'envie. Ce qui nous fait avancer, c'est de ne pas avoir peur de l'échec, l'échec étant plutôt de ne pas entreprendre. Pour comprendre ce qui peut faire la réussite d'une union à plus ou moins long terme, explorons une idée, entre bien d' autres qui pourraient être développées. Celle de Proximité, ou dit autrement : " La bonne distance entre deux êtres." Deux personnes qui ne se parlent pas, ne se connaissent pas, sont indifférentes l'une à l'autre, c'est-à-dire totalement éloignées alors l'amour ne peut pas exister. Deux personnes qui suppriment tout ce qui les sépare (dans la tentation de main mise sur l'autre), tuent la différence et s'absorbent l'une l'autre. C'est l'état fusionnel.

C'est l'enfer. L'amour ne peut pas exister.

A ce propos des expressions communément admises et qui sont un gage de réussite pour la plupart d'entre nous dans notre société comme : "j'ai trouvé ma moitié, ou nous ne faisons plus qu'un", me font dire - Quel dommage !
Comme c'est triste de ne plus faire qu'1 quand on est 2, et alors dans quelle trappe est passé ce qui manque ?
Pourquoi s'amputer d'une grande partie du résultat de l'opération quand on pourrait l'optimiser 1+1=1 en 1+1=3.
Si le résultat mathématique ne correspond pas à ce qu'on nous a appris à l'école, la justesse du raisonnement est à évaluer : • Une relation où il est permis d'être soi = 1 • Une relation où il est possible de découvrir l'autre +1 = 2 • Et à 2 respecter et nourrir cette relation = 3 proches et singuliers... La bonne distance ?

Notre rédactrice

Publicités